plantation


plantation

plantation [ plɑ̃tasjɔ̃ ] n. f.
XIVe, rare av. XVIe; planteson 1190; lat. plantatio
I
1Action, manière de planter. Plantation à la bêche, au plantoir. Faire des plantations dans un jardin. La plantation d'un arbre. Plantation en ligne, en carré, en quinconce (d'arbres).
2Par anal. Action d'enfoncer, de mettre en position verticale. La plantation d'un poteau.
Spécialt Plantation de décors : installation des décors sur une scène.
3La plantation des cheveux : manière dont les cheveux sont plantés. ⇒ implantation. Une belle plantation de cheveux.
IICe qui est planté.
1(1798) Ensemble de végétaux plantés (généralt au plur.). Couvrir un domaine de plantations. L'orage a saccagé les plantations. 1. culture.
2Cour. Terrain, champ planté. 1. champ, exploitation (agricole). Plantation de légumes ( potager) , d'arbres fruitiers ( verger) ; de jeunes végétaux ( pépinière) . « cette plantation merveilleuse où tous les arbres du monde se trouvaient réunis » (A. Daudet). Plantations d'espèces particulières : amandaie, bananeraie, boulaie, caféière, cerisaie, charmille, châtaigneraie, chênaie, coudraie, frênaie, hêtraie, noiseraie, olivaie (ou oliveraie), orangerie (ou orangeraie), ormaie, oseraie, palmeraie, peupleraie, pinède, poivrière, roseraie, sapinière, tremblaie, vigne, vignoble, etc.
3(1664; angl. de l'île de la Barbade) Exploitation agricole dans les pays tropicaux, tenue à l'origine par des colons ( planteur). Les esclaves des plantations. Plantation de coton, de canne à sucre.

plantation nom féminin (latin plantatio, -onis) Opération consistant à placer en terre de jeunes plants obtenus en pépinière ou des organes permettant la multiplication végétative (tubercules, boutures). Terrain peuplé de plantes mises en place par cette méthode ; ensemble des végétaux plantés : Plantation de tabac. Dans les pays tropicaux, grand domaine spécialisé dans certaines cultures, dont la production est souvent destinée à l'exportation (banane, canne à sucre, café, ananas, thé).

plantation
n. f.
rI./r
d1./d Action de planter ou de repiquer des plantes. Faire des plantations dans un parc.
d2./d Ensemble des végétaux dont un terrain est planté.
d3./d Terrain planté.
|| Spécial. Terrain planté de végétaux d'une même espèce.
d4./d Dans les pays tropicaux, exploitation agricole de superficie variable, où est pratiquée la culture intensive, et généralement irriguée, d'une ou de plusieurs espèces végétales, pérennes ou non, à laquelle peut s'associer l'élevage.
(Afr. subsah.) Exploitation agricole.
rII./r Manière dont est plantée la chevelure sur le crâne; limite de la chevelure.

⇒PLANTATION, subst. fém.
I.ARBORIC., HORTIC.
A. —1. Action de planter (v. ce mot I); résultat de cette action. Plantation de printemps; tranchée, trou de plantation. Six mois après, les plants étaient morts. Nouvelles commandes au pépiniériste, et plantations nouvelles dans des trous encore plus profonds (FLAUB., Bouvard, t.1, 1880, p.40). Toute l'Antiquité classique distingue comme principaux métiers de la terre le labourage et la plantation (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.135).
[Avec un compl. prép. introduit par de et désignant ce qui est planté] J'ai aussi considérablement avancé la fécondité de mes deux vergers. Le dernier, qui est de pêchers, a commencé à me donner du fruit dès la troisième année de la plantation du noyau (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.31). Je partis (laissant des instructions minutieusement détaillées pour les plantations d'arbres fruitiers...) (GIDE, Journal, 1904, p.145).
[Avec un compl. de manière] Plantation à la bêche, au plantoir; plantation en ligne, en quinconce. La plantation [des arbres fruitiers] en carré (...) ménage l'éclaircissage des arbres temporaires (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p.84).
2. P. anal.
a) Action d'enfoncer quelque chose dans la terre; résultat de cette action (v. planter I B 1 a). Plantation d'un poteau. Ce jour-là, il devait y avoir feu de joie à la Grève, plantation de mai à la chapelle de Braque et mystère au Palais de Justice (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p.12). Les divers travaux complémentaires de mobilisation étaient commencés: déboisement, construction de batteries, plantation de réseaux de fil de fer (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.217).
b) Action de dresser, d'installer quelque chose à la verticale; résultat de cette action (v. planter I B 2). Le changement de l'ancien monde, le renouvellement de la société ne commencent-ils pas à la plantation de la croix? (CHATEAUBR., Mém., t.1, 1848, p.632). C'était surtout du peu de pente des échelles qu'elle souffrait, de cette plantation presque droite, qui l'obligeait de se hisser à la force des poignets, le ventre collé contre le bois (ZOLA, Germinal, 1885, p.1407).
B.P. méton.
1. Souvent au plur. Arbres, végétaux plantés sur un même terrain, dans un même espace. Synon. plant (v. ce mot A 2). Orage qui saccage les plantations; plantations urbaines. Ce lieu s'appelait le Mont des Oliviers (...). Une plantation d'oliviers alors jeunes Le couvrait en effet (HUGO, Fin Satan, 1885, p.852):
1. La garenne fournissait toujours son contingent de lapins aux offices de Granite-House. Comme elle était située un peu au dehors (...), ses hôtes ne pouvaient pénétrer sur le plateau réservé, ni ravager, par conséquent, les plantations nouvellement faites.
VERNE, Île myst., 1874, p.284.
2. Terrain où l'on a planté des végétaux d'une même espèce. Synon. plant (v. ce mot A 2). Plantation d'arbres fruitiers (verger), de légumes (potager). Nous avons une grande plantation de hêtres, de tilleuls, de chênes, tout comme à Rayssac. C'est là ma promenade favorite (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1832, p.67). Naît à la lumière tel lot de villes, de palmeraies, de terres arables et de plantations d'orangers (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p.965).
3. Vaste domaine fondé, en général, par des colons, autour d'une exploitation où l'on cultive des plantes tropicales à usage alimentaire ou industriel. Plantation de canne à sucre, de coton, d'hévéa, de tabac. La traite dépeupla en partie l'Afrique noire pour prêter aux plantations du Nouveau Monde les bras qui manquaient (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.269). Beaucoup plus vieille que n'importe qui à la plantation, cousine Laura se souvenait des premiers temps de la colonie (GREEN, Journal, 1934, p.272):
2. ... Antonho Prado (...) avait défriché la forêt vierge pour y planter du café et avait créé cette plantation de San-Martinho qui à peu de chose près a la superficie de la Suisse...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.344.
II.Spécialement
A.BEAUX-ARTS. Manière dont un personnage est planté sur ses pieds. (Ds LITTRÉ Suppl. 1877).
B.THÉÂTRE. Mise en place des éléments du décor sur la scène. Derrière le rideau, on entendait les coups de marteau de la plantation d'un décor. Les loges s'emplissaient (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p.210):
3. Si la rampe n'existe pas encore, si la plantation des décors est toujours, jusqu'au dix-huitième siècle, celle de Guignol, si l'on éclaire en France à la chandelle de cire plutôt qu'à l'huile comme en Italie, les ornements, les changements à vue font l'admiration des spectateurs et feraient peut-être encore la nôtre.
BRASILLACH, Corneille, 1938, p.366.
C.Plantation (de cheveux). Manière dont les cheveux sont implantés, répartis sur le crâne. Synon. implantation. Plantation drue, serrée; plantation basse sur le front. Jules Renard (...) un garçon à la construction de la tête toute semblable à celle de Rochefort, mais sans la plantation rèche des cheveux, sans le toupet de clown (GONCOURT, Journal, 1891, p.55).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist.A. 1. Fin XIIes. «végétal qui a été planté» (Sermons St Grégoire sur Ezéchiel, 52, 7 ds T.-L.); 1486 [date de l'éd.] «rejeton» p.métaph. la plantacion de la Cité de Dieu (RAOUL DE PRESLES, Cité de Dieu, Abbeville, J. du Pré et P. Gérard, livre XVI, Exp. sur le chap.12); 1488 «rejeton, descendance» (La mer des Histoires, I, 110c, éd. 1491 d'apr. VAGANAY ds Rom. Forsch. t.32, p.129); 1798 (Ac.: Plantation [...] Il se prend aussi pour Le plant même); 2. 1732 «action de planter» (Trév.); 3. 1732 plur. «végétaux, ensemble de végétaux plantés» (A. R. LESAGE, Aventure du Chev. de Beauchêne, p.247); 4. a) 1836 «mise en place, implantation (ici, d'une croix)» (E. DE GUÉRIN, Lettres, p.100); b) 1880 théâtre «disposition du décor» (ZOLA, Nana, p.48). B. 1. 1627 «établissement, colonie» (CAMDEN, Hist. d'Elizabeth, p.585 ds MACK. t.1, p.71); 2. 1664 «domaine rural (aux colonies)» (BIET, Voyage, p.274 ds ARV., p.415). A empr. au lat. plantatio «ce que l'on a planté, ensemble de végétaux plantés», plus spéc. p.réf. aux emplois en lat. chrét. (cf. Vulgate, Math. XV, 13, passage correspondant au texte de St Grégoire et BLAISE) parallèlement à la forme planteisun, planteson «jeune plante» (T.-L., s.v. plantaison). B empr. à l'angl. plantation (XVes. ds NED) de même orig. que A att. dep. 1586 au sens de «établissement» (NED), plus spéc. «établissement d'outre-mer, colonie» (1606) puis «domaine rural dans une colonie» (1645), v. DAE et Americanisms. Fréq. abs. littér.:353. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 642, b) 476; XXes.: a) 226, b) 561. Bbg. BARB. Loan-words 1921, p.256.

plantation [plɑ̃tɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIVe; planteson, 1190; rare av. XVIe; lat. plantatio, de plantare. → Planter.
———
I
1 Action, manière de planter. || La plantation d'un végétal. || « La plantation de son jardin » (Académie). || Plantation à la bêche, au plantoir ( Repiquage). || Procéder à la plantation d'herbes ou d'arbustes, en vue d'augmenter la résistance à l'érosion d'un sol.Au plur. || La saison des plantations, faire des plantations dans un jardin. || Plantation d'arbres, d'une forêt. Peuplement. || Tranchée, trou de plantation.(Manière). || Plantation en ligne, en carré, en quinconce.
1 Les trous étant creusés, ils coupèrent l'extrémité de toutes les racines, bonnes ou mauvaises, et les enfouirent dans un compost. Six mois après les plants étaient morts. Nouvelles commandes au pépiniériste, et plantations nouvelles dans des trous encore plus profonds.
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, II.
2 Théâtre. || Plantation de décors : installation des décors sur une scène.
3 Techn. || Plantation de cheveux : manière dont les cheveux sont plantés, répartis sur le crâne. Ligne qui délimite la chevelure. || Une belle plantation de cheveux. || Plantation de cheveux trop basse sur le front.
———
II Plus cour. Ce qui est planté.
1 (1789). Ensemble de végétaux plantés (généralt au pluriel). || Couvrir un domaine de plantations. Cultiver, complanter, planter. || Les diverses plantations d'un jardin. || L'orage a saccagé les plantations. Culture.
2 Terrain, champ planté. Champ, exploitation (agricole), plant. || Plantation de légumes ( Potager), d'arbres fruitiers ( Verger). || Plantations de plantes, d'arbres d'une espèce particulière. Amandaie, bananeraie, boulaie, buissaie, caféière, cannaie, câprière, cerisaie, charmille, charmoie, châtaigneraie, chênaie, cotonnerie, coudraie, figuerie, fraisière, frênaie, hêtraie, mûreraie, noiseraie, olivaie ou oliveraie, olivette, orangerie (cit. 3), ormaie, oseraie, palmeraie, peupleraie, pignade, pinède, platanaie, poivrière, pommeraie, prunelaie, roseraie, safranière, sapinière, saulaie, tremblaie, vanillerie, vigne, vignoble…
2 Je restai un moment à regarder cette plantation merveilleuse, où tous les arbres du monde se trouvaient réunis, donnant chacun dans leur saison leurs fleurs et leurs fruits dépaysés.
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Les sauterelles ».
3 (1664; répandu XVIIIe; mot angl. de l'île de la Barbade; aussi « établissement dans une colonie », 1627). Exploitation agricole de produits tropicaux ( Planteur). || Plantation où l'on cultive le café, le coton, la canne à sucre (→ Canal, cit. 2), le tabac, l'hévéa (→ Culture, cit. 8)… || Les plantations de Caroline, de Géorgie aux États-Unis. || Les esclaves qui travaillaient dans les plantations. || Régime économique et social des plantations. Plantocratie.
3 Les cultures (au Harar) y sont peu étendues, la population y étant assez claire (…) Il y a cependant des plantations de café, les Itous fournissent la plus grande partie de quelques milliers de tonnes de café qui se vendent actuellement au Harar.
Rimbaud, Correspondance, CXXX, août 1887.
3.1 La locomotive, dirigée par le bras d'un mécanicien anglais et chauffée de houille anglaise, lançait sa fumée sur les plantations de cotonniers, de caféiers, de muscadiers, de girofliers, de poivriers rouges.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 74.
4 Sombart voulait doter l'Indo-Chine de ces vastes plantations, dont Alfred avait donné l'exemple à Sumatra. À la place de la chétive propriété d'un colon routinier (…) surgirent en Cochinchine les domaines de quinze mille hectares (…)
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 103.
CONTR. Arrachement.
COMP. V. aussi Transplantation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Plantation — Plantation, FL U.S. city in Florida Population (2000): 82934 Housing Units (2000): 34999 Land area (2000): 21.737874 sq. miles (56.300832 sq. km) Water area (2000): 0.193331 sq. miles (0.500726 sq. km) Total area (2000): 21.931205 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Plantation — bezeichnet: mehrere Ortschaften in den Vereinigten Staaten: Plantation (Broward County), Florida Plantation (Sarasota County), Florida Plantation (Kentucky) Umsiedlungen in der Geschichte Irlands, siehe Plantation (Irland). eine Verwaltungsform… …   Deutsch Wikipedia

  • Plantation, FL — U.S. city in Florida Population (2000): 82934 Housing Units (2000): 34999 Land area (2000): 21.737874 sq. miles (56.300832 sq. km) Water area (2000): 0.193331 sq. miles (0.500726 sq. km) Total area (2000): 21.931205 sq. miles (56.801558 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Plantation — Plan*ta tion, n. [L. plantatio: cf. F. plantation.] 1. The act or practice of planting, or setting in the earth for growth. [R.] [1913 Webster] 2. The place planted; land brought under cultivation; a piece of ground planted with trees or useful… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Plantation, KY — U.S. city in Kentucky Population (2000): 902 Housing Units (2000): 375 Land area (2000): 0.201770 sq. miles (0.522582 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.201770 sq. miles (0.522582 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • plantation — [plan tā′shən] n. [L plantatio < plantare, to PLANT] 1. Archaic a colony or new settlement ☆ 2. an area growing cultivated crops 3. an estate, as in a tropical or semitropical region, cultivated by workers living on it [a sugar plantation] 4.… …   English World dictionary

  • plantation — (n.) mid 15c., action of planting, from M.Fr. plantation, from L. plantationem (nom. plantatio) a planting, from plantare to plant (see PLANT (Cf. plant)). Historically used for colony, settlement in a new land (1610s); meaning large farm on… …   Etymology dictionary

  • Plantation — Plantation, Hafenplatz und Dampferstation in Südkamerun, nahe der Mündung des Lokundsche …   Kleines Konversations-Lexikon

  • plantation — [n] large farm estate, farmstead, hacienda, homestead, orchard, ranch, vineyard; concepts 258,449,509,517 …   New thesaurus

  • plantation — ► NOUN 1) a large estate on which crops such as coffee, sugar, and tobacco are grown. 2) an area in which trees have been planted …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.